Cabeçalho da página

L'enseignement bilingue pour sourds en France vu sous l'angle de la didactique des langues

Véronique Gefroy, François Le Roux

Resumo

En France, il existe un dispositif particulier d’enseignement dans lequel toutes les fonctions de l’école sont assurées et qui donne accès aux programmes nationaux officiels grâce à une autre langue que le français : ce sont les classes immersives en langue régionale. La même démarche peut être appliquée à la LSF. En effet, l’accès au français seul suppose une dépense cognitive considérable pour les enfants déficients auditifs, pour leur famille et même pour les enseignants.En faire une condition d’accès à l’écrit détourne le passage par l’école de ses fonctions essentielles : la transmission des connaissances, l'accompagnement métacognitif, la socialisation et la régulation des échanges, diverses activités langagières dont le travail métalinguistique indispensable à la lecture, etc. Dans cet article, nous nous proposons de regarder la scène scolaire avec l’éclairage de la didactique des langues, et de faire en sorte que la rééducation du français ne soit pas le seul projecteur allumé dans la scolarité des enfants sourds.

Mot  clés : enseignement bilingue, LSF, classes immersives, oralisme, langue d’enseignement, langue première, sourd, déficience auditive

 


Texto completo:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.18542/moara.v1i45.3720

           Resultado de imagem para capes